Les pronoms catégoriels « nous autres » (fr.) / « noi ǎştialalţi » (ro.) : l’expression linguistique de l’identité – altérité

Abstract: The Categorial Pronouns Nous Autres (Fr.)/ Noi Ǎştialalţi (Ro.) : The Linguistic Expression of Identity/Alterity. This paper focuses on the use of the plural forms of French and Romanian personal pronouns (fr. nous / vous / eux ; ro. noi / voi / ei) in contexts which allow a generic interpretation, as in the expression Ca la noi la nimenea or in the French statements Nous, nous savons ce que c’est que la bonne cuisine or Ro. Noi stim ce înseamnǎ un regim totalitar. This context combines direct enunciation and categorization characteristics, if the Fr. pronoun nous / Ro. Noi designates an ethnic or socio-professional group to which the enunciator belongs, allowing explicit or inferred categorization of the target: Fr. nous, les Français / nous [les Français] / Ro. noi, românii / noi [românii]. This syntactic-semantic feature allows an analogy with French and Romanian compound pronouns Fr. nous autres / vous autres and Ro. noi ǎştialalţi / voi ǎştialalţi which may be accompanied by an identity apposition like Fr. nous autres, femmes / nous autres, les femmes / nous autres Parisiens or Ro. noi ǎştialalţi, oamenii simpli / voi ǎştialalţi jurnalişti. Compound pronouns are emphasized, are accompanied by an identity apposition (if absent, this is inferred due to the propositional content) and combine a subject, the enunciator, with a generic content, which allows us to consider them categorial pronouns. Due to their contrastive effect, the use of simple or compound category pronouns is associated to acts of language that may be pragmatically described in terms of: accusation, exoneration, reproach, identity differentiation, using an authoritarian argument, etc.

Keywords: plural personal pronouns, compound categorical pronouns, linguistic expression of identity, “nous autres,” “ noi ăştialalţi”

Résumé: Cet article présente l’emploi des pronoms personnels disjoints ou accentués du français et du roumain (fr. nous / vous / eux ; ro. noi / voi / ei) dans des contextes qui produisent une interpétation générique, comme dans l’expression Ca la noi la nimenea ou comme dans les énoncés fr. Nous, nous savons ce que c’est que la bonne cuisine et ro. Noi stim ce înseamnǎ un regim totalitar. Ces contextes réunissent les caractéristiques de l’énonciation de discours et celles de la catégorisation, parce que les pronoms fr. nous / ro. noi renvoient au groupe éthnique ou socio-professionnel auquel appartient l’énonciateur. Cela permet l’explicitation ou l’inférence de la catégorie visée: fr. nous, les Français / nous [les Français] / ro. noi, românii / noi [românii] avec une idée d’identité / altérité. Cette particularité syntaxico-sémantique permet de faire un parallèle entre cet emploi des pronoms accentués et les pronoms composés du français et du roumain: fr. nous autres / vous autres et ro. noi ǎştialalţi / voi ǎştialalţi, qui peuvent être accompagnés, eux aussi, d’une apposition identitaire du type fr. nous autres, femmes / nous autres, les femmes / nous autres Parisiens ou ro. noi ǎştialalţi, oamenii simplii / voi ǎştialalţi jurnalisti. Les pronoms composés ont une forme accentuéé, sont accompagnés par l’apposition identitairee (à défaut, l’identité est inférée grâce au contenu propositionnel) et associent un sujet énonciateur et un contenu généric, ce qui permet de les considérer comme des pronoms catégoriels. Grâce à leur effet contrastif, les pronoms catégoriels simples et composés sont associés à la réalisation d’actes de langage qui peuvent être décrits du point de vue pragmatique: accusation, disculpation, reproche, différenciation identitaire, emploi d’un argument d’autorité, etc.

Mots- clés: pronoms personnel pluriels, pronoms composés catégoriels, expression linguistique de l’identité, « nous autres », « noi ăştialalţi»