Considérations sur l’intercompréhension et l’apprentissage des langues romanes

Abstract: (Considerations on Mutual Understanding and Learning of Romance Languages) In the context of the problematization of the Evolution Paradigms in Romance Europe, we focus on mutual understanding, a plural approach to languages and cultures developed in the field of plurilingualism. The requirements of plurilingualism give rise today to a paradigm variation in the understanding of foreign languages, difficult to accept in practice, but very useful, since "the relatedness of the Romance languages, long known and meticulously described by comparative studies in the nineteenth and twentieth century, is only a matter of university education, which is not generally present to those who want to learn modern languages"(Blanche-Benveniste, 2008: 34). Europe is a space conducive to mutual understanding (Doye, 2005), because the languages that come from the same family are intercomprehensible and Romance language speaker who speak their own language, have the advantage of being understood by other speakers of Romance languages. We present the operational concept of mutual understanding related to the module of Romance Languages of European InterComprehension program developed at the University of Reims; we show how intercompreneurs learners reach a passive knowledge of some Romance languages within of a new teaching - learning approach, which removes the barriers between languages.

Keywords: intercomprehension, pluralistic approach, European InterComprehension, plurilingualism, learning

Résumé: Dans le contexte de la problématisation des évolutions dans la Romania, nous nous intéressons à l'intercompréhension, une approche plurielle des langues et des cultures développée dans le champ du plurilinguisme. Les exigences du plurilinguisme déterminent aujourd'hui un changement de paradigme dans l'appréhension des langues étrangères, difficilement accepté dans la pratique, mais très utile, puisque « la parenté des langues romanes, connue depuis longtemps, et méticuleusement décrite par les études comparatives du XIXe et du XXe siècles, est seulement une matière d’enseignement universitaire, qu’on ne présente généralement pas à ceux qui veulent apprendre les langues modernes » (Blanche-Benveniste, 2008 : 34). L'Europe est un espace propice à l'intercompréhension (Doyé, 2005), parce que les langues qui proviennent de la même famille sont intercompréhensibles et les locuteurs d'une langue romane qui parlent leur propre langue ont l’avantage d’être compris par les autres locuteurs de langues romanes. Nous présenterons le concept opérationnel d’intercompréhension en rapport avec le  module des Langues Romanes du programme InterCompréhension Européenne (ICE) développé à l’Université de Reims ; nous montrerons ensuite la manière dont les apprenants « intercompreneurs » arrivent à une connaissance passive de quelques langues romanes, dans le cadre d’un enseignement-apprentissage s’inscrivant dans une optique nouvelle, qui efface les barrières entre les langues.

Mots clés: intercompréhension,  InterCompréhension Européenne, plurilinguisme, apprentissage, roumain