Tradition et innovation dans l’étude des modalités en linguistique romane: l’Essai sur la valeur et les emplois du subjonctif en français, du professeur Eugène Tănase

Abstract: (Tradition and Innovation in the Study of Roman Linguistics Modalities): The Essai sur la valeur et les emplois du subjonctif en français. Professor Eugen Tănase, the founder of the Department of French and Romance Languages at the West University of Timișoara,  became known for his activity as a university teacher, translator and writer, and especially for his research on French language and civilization (in the context of their relation with the other Romance languages and cultures). His PhD thesis Essai sur la valeur et les emplois du subjonctif en français, defended at the University of Montpellier, in 1943, is still a landmark in Romance philology. The purpose of my article is to highlight some characteristics of his research endeavour: its scientific rigour, the richness and variety of the corpus he analysed, the author’s sound knowledge of the literature in the domain. One must also mention the original contribution Professor Tănase has made to the study of the semantic values of the French subjunctive, at various times in history. These values are context-driven and are dependent on a basic modal value called “primary idea”, defined as a non-existent action (an abstract, in pose, not yet materialized idea). The values of the subjunctive in contemporary French are derived from its basic value; they start from expressing the “yet non-existent action”, in fieri at a given moment, and reach the opposite end, expressing the existent, in esse action.

Keywords: non-existent action vs. yet non-existent action vs. existent action, simple clause, independent clause, subordinate clause

Résumé: Le professeur Eugène Tănase, le fondateur de la Chaire de français et des Langues romanes de l’Université d’Ouest de Timişoara, s’est fait connaître par son activité d’enseignant universitaire, de traducteur bilingue, d’écrivain et surtout de chercheur dans le domaine de la langue et de la civilisation françaises et de leurs relations avec les autres langues romanes. Sa thèse de doctorat : Essai sur la valeur et les emplois du subjonctif en français, soutenue à l’Université de Montpellier, en 1943, est aujourd’hui encore un ouvrage de référence en ce qui concerne la philologie et la linguistique romanes. Le but de notre article est de mettre en lumière quelques traits caractéristiques de la recherche entreprise par E. Tănase : rigueur scientifique, connaissance approfondie de la bibliographie, richesse et variété du corpus, explications exhaustives. On se rend vite compte qu’il s’agit d’une étude originale portant sur les valeurs sémantiques du mode subjonctif, à différentes époques historiques, valeurs qui sont liées au contexte (i.e. aux emplois de ce mode) et qui sont toutes subsumées par une valeur modale de base appelée Idée primaire. Celle-ci est définie comme « action non-existante » (idée abstraite, pure potentialité). Les valeurs du subjonctif en français actuel sont toutes dérivées de cette valeur de base ; elles partent de l’expression de l’« action non-encore existante » pour arriver progressivement au pôle opposé, c’est-à-dire à l’expression de l’ « action existante ». L’Essai…du professeur Eugène Tănase représente une vraie synthèse entre une grammaire raisonnée, une grammaire historique et comparée et une grammaire descriptive.

Mots-clés: action non-existante vs action non-encore-existante vs action existante, proposition simple, indépendante, proposition subordonnée