Les Péages aériens. Le voyage de l’âme vers l’au-delà dans des images et des textes

Abstract: (Air tolls. The journey of the soul to the afterlife in images and texts) Investigations into the representations of a soul’s journey towards the afterlife, reveal that there are several steps along this journey, which post-Byzantine iconography records and depicts in various manners, according to the cultural space they belong to. Before reaching either salvation or damnation, the soul undertakes a journey passing through various points that indicate the crucial moments of a particular (individual) judgment, preceding the final, general Last Judgment. This journey can be illustrated by the Ladder to Heaven (an iconographic theme inspired by St John Climacus’ Ladder of Divine Ascent) or the Aerial Toll-Houses, derived from the Life of St Basil the New. Iconographic representations of the Aerial Toll-Houses emerged in the 15th century and were introduced into various contexts (the Last Judgment scene, as a reminder of the particular judgment of the soul; in proximity of other scenes with eschatological character – The Parable of the Wise and Foolish Virgins; or scenes of the Apocalypse) or, though much more rarely, they appear as independent scenes, however symbolically linked to the Last Judgment (as is the 19th century fresco of Rila Monastery, covering an entire wall). The present study will investigate the various manners of depicting the Aerial Toll-Houses, at the wooden churches in Maramureș and Sălaj counties (based on the on-site research carried out by the author) and will compare the connotations of religious iconography to the assertions and implications of written texts (the Life of St Basil the New) or of oral tradition (Songs of the Dawn), centered on this theme.

Keywords: Aerial Toll-Houses, iconographic representations, wooden churches, Maramureș, Sălaj.

Résumé: Cette étude propose une analyse du thème iconographique des Péages aériens, représenté dans la peinture intérieure des églises en bois des départements de Maramureș et Sălaj, peintes au XVIIIe siècle. La séquence iconographique en question est inspirée par le texte de la Vie de Saint Basile le Jeune, qui comprend, dans sa deuxième partie, la vision de Grégoire, le disciple du saint Basile. Cette vision raconte le voyage de l’âme vers le Ciel, après la séparation du corps, en parcourant les Douanes des Cieux. Il y a quelques modalités de figuration des Péages aériens dans l’iconographie orthodoxe : sous la forme d’un serpent qui descend des pieds d’Adam en train de prier jusqu’à la gueule du monstre chevauché par Satan ; comme une échelle à cases, où les démons demeurent à l’intérieur, et les anges en dehors ; sous la forme d’une échelle qui monte vers le trône du Christ ; sous la forme d’une tour haute, ayant des étages et des entrées spécifiques pour chaque péage (comme dans les églises de certains monastères du nord de la Moldavie, peintes au XVIe siècle) ou des séquences rectangulaires juxtaposées qui forment tout un tableau qui réunit plusieurs péages (l’église du monastère de Rila, en Bulgarie). L’ étude cherche à saisir les traits qui individualisent les scènes des Péages aériens peints au XVIIIe siècle dans les édifices religieux en bois de Maramureș et Sălaj : l’inclusion de l’image dans le vaste tableau du Jugement Dernier ; la présence d’un dialogue entre le diable-procureur et l’ange-avocat de la défense pendant le temps de la traversée des péages ; la liberté assumée par les peintres d’églises qui ne respectent pas, dans l’énumération des péages, l’ordre proposé par les sources littéraires (La Vie de Saint Basile le Jeune).

Mots-clés: péages aériens, représentations iconographiques, églises en bois, Maramureș, Sălaj.