La postérité du Philoctète de Fénelon

Abstract: (The Posterity of Fénelon’s Philoctetes) In his famous educational novel Les Aventures de Télémaque fils d’Ulysse ou suite du Quatrième livre de l’Odyssée d’Homère, 1699, Fénelon gives a life of Philoctetes, covering his youth with Hercules, the adulthood when he is exiled to Lemnos and fights at Troy and his old days as king of Petelia. The exceptional success of this novel contributes decisively to the dissemination of the myth of Philoctetes and its alteration as well. Philoctetes’ story, as told by Fénelon, can be found in two series of hypertexts: serious imitations (Ansart, Philoctète ou Voyage instructif et amusant, 1737 ; Pedro de Montengón y Paret, Antenor, 1788 ; Laurent Bordelon, Les Solitaires en belle humeur, 1722) and parodies (Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, Télémaque travesti, 1714 (1736) ; Jean-Baptiste de Junquières, L’Élève de Minerve ou Télémaque travesti, 1752 ; A. B. Parigot, Les Aventures de Partout-Rôdant, ou le Télémaque travesti, 1821). Following in Fénelon’s footsteps, each of these authors remakes the myth of Philoctetes according to their own intentions – whether educational, novelistic or ludic -, giving a new significance to circumstances, a new interpretation of this story which comes from the Antiquity.

Keywords: Fenelon, Philoctetes, myth, hypertext, the XVIIIth century

Résumé: Dans Les Aventures de Télémaque fils d’Ulysse ou suite du Quatrième livre de l’Odyssée d’Homère, 1699, Fénelon donne une véritable vie de Philoctète, couvrant sa jeunesse passée en compagnie d’Hercule, l’âge adulte lorsqu’il est exilé à Lemnos et combat à Troie et ses vieux jours comme roi de Pétélie. Le succès exceptionnel de cet écrit contribue largement à la diffusion du mythe de Philoctète, à son altération aussi. Nous avons pu refaire le parcours sinueux de ce personnage fénelonien à travers deux séries d’hypertextes : les imitations sérieuses (Ansart, Philoctète ou Voyage instructif et amusant, 1737 ; Pedro de Montengón y Paret, Antenor, 1788 ; Laurent Bordelon, Les Solitaires en belle humeur, 1722) et les parodies (Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, Télémaque travesti, 1714 (1736) ; JeanBaptiste de Junquières, L’Élève de Minerve ou Télémaque travesti, 1752 ; A. B. Parigot, Les Aventures de PartoutRôdant, ou le Télémaque travesti, 1821). Chaque auteur retravaille le mythe de Philoctète en conformité avec ses intentions, éducatives, romanesques, ludiques, prêtant une nouvellesignification à cette histoire qui vient de si loin.

Mots clés: Fénelon, Philoctète, mythe, hypertexte, XVIIIe siècle