Alecsandri – pictor impresionist al Pastelurilor

Abstract: Alecsandri –Impressionist Painter of the Pastels. The paper analyses Alecsandri’s essentially mimetic poetics, as illustrated in the collection Pasteluri (Pastels). Alecsandri’s sense of nature is different from the Romantic one, the Pasteluri collection displaying a remarkable classical unity. In this collection, the art of description is dominated by the contemplative thought of the poet, who sees his own life projected in the rhythms of eternal nature. Alecsandri’s remarkable cult for detail creates the impression of living in a continuous present, and the poetry acquires impressionist effects. Suggestively, the interjection “iată” (“look!”) frequently appears in the poems, intensifying the suggestion of impressionist plein-air, of capturing the fleeting moment and the spontaneous gesture. The basic element is atmospheric light, which becomes a kind of visual demiurge. Like in an impressionist painting, in Pasteluri sunlight is recorded in all its forms and manifestations.

Keywords: Alecsandri, pastel (in poetry), impressionism, romanticism, plein-air

Résumé: Dans le travail, on fait une analyse de la poétique d’Alecsandri – une poétique essentiellement mimétique au cadre de la collection Pasteluri (Pastels). Il faut y rappeler quelques traits du «sentiment de la nature» – attitude qui a pris contour pendant le romantisme et qui signifiait la tendance de fusion panthéiste avec la nature infinie et tous ses éléments (l’orage, l’océan, les hauteurs étourdissantes, les ruines, les sarcophages), face auxquels la pensée se pose des questions existentielles sur l’énigme de la mort. Ces éléments omniprésents dans la création du descriptif romantique ne se retrouvent pas chez Alecsandri. Dans sa création, le sentiment de la nature en est différent, la collection Pasteluri ayant une remarquable unité classique. Dans cette collection, l’art de la description est dominé par la pensée contemplative du poète qui voit sa vie projetée dans les rythmes de la nature éternelle – fait démontré par l’organicité des pastels, qui correspond à une vision d’ensemble sur la vie humaine. Ce qui est remarquable chez Alecsandri, c’est le culte pour le détail, mais sans chercher l’essentialisation. C’est ainsi que l’on crée l’impression de vivre pleinement dans un présent continu. L’interjection «iată» («voilà» / «voici») apparaît fréquemment dans les pastels, amplifiant le principe impressionniste du «plein-air», le geste spontané, l’instantané local étant dominants. L’élément de base en est la lumière atmosphérique qui se transforme dans un sort de démiurge visuel de la réalité. Tout comme dans la peinture impressionniste, dans Pasteluri on poursuit le soleil, dans tous ses aspects et manifestations.

Mots clés: Alecsandri, pastel, impressionnisme, romantisme, plein-air