Évaluation anonyme

Pour les auteurs :

Toutes les contributions reçues par la rédaction de la revue seront évaluées par, au moins, deux rapporteurs (spécialistes dans le domaine de la contribution), selon les critères scientifiques précisés dans la fiche d’évaluation (voir le site du colloque).

Les auteurs sont obligés de respecter ces critères, sans oublier ceux de mise en forme de leur article.  

Les auteurs sont informés par les éditeurs des éventuelles observations, remarques et suggestions des rapporteurs, en vue de l’amélioration de l’article. Les auteurs sont priés de les prendre en considération pour faire les modifications suggérées avant de renvoyer aux éditeurs l’article corrigé.

Au cas où les auteurs ne seraient pas d’accord avec les suggestions de modification proposées par les rapporteurs, alors peut s’établir un dialogue direct entre auteur et rapporteur (si ce dernier en est d’accord), sinon un dialogue par le biais de l’éditeur.

Les éditeurs fixent le délai de ces échanges et la date de l’envoi de la version finale de l’article. Si la révision et les discussions dépassent ce délai, l’article n’est pas publié. Il en ira de même si les auteurs refusent de considérer les suggestions des rapporteurs.

Pour les rapporteurs/évaluateurs :

Le processus de recension/évaluation anonyme a pour point de départ les consignes scientifiques COPE (Ethical Guidelines for Peer Reviewers / Guide éthique pour les rapporteurs).

Les rapporteurs sont censés analyser les articles selon la fiche d’évaluation fournie par les éditeurs de la revue. 

Si les évaluateurs veulent écrire des commentaires sur l’article, ils peuvent le faire soit dans la section réservée à cela dans la fiche d’évaluation, soit directement dans le texte de l’article, soit par l’intermédiaire de l’outil « Insérer un commentaire ».

L’auteur recevra la fiche d’évaluation dûment remplie ainsi que son article avec commentaires et remarques, dans un délai maximal de quatre semaines. L’évaluateur aura coché l’une des cases de la fiche d’évaluation : « accord pour la publication », « accord pour la publication sous réserve de corrections mineures » ou « article rejeté ». 

Il revient aux rapporteurs d’informer les éditeurs (par courriel) de leur impossibilité éventuelle de procéder à une évaluation conformément aux critères de la fiche de l’évaluation (COPE). Dans ce cas, les éditeurs opteront pour un autre évaluateur.