Oubli(s) et mémoire dans La Mer Noire dans les Grands Lacs d’Annie Lulu

Abstract: (Forgetfulness(s) and memory in Annie Lulu’s La Mer Noire dans les Grands Lacs) A polysemous word, forgetting is defined as "loss of memory", as "difficulty or inability to bring back to consciousness the memory of someone or something", but also as "failure to be what one is. held to do”, “not wanting to take someone or something into account” or as“removing from his thinking an object of concern or resentment ”(Centre national de ressources textuelles et lexicales). Memory, on the other hand, is defined as the totality "of memories, near or far, [...] recorded, preserved and restored" in the mental field of the person ; in psychology, it is viewed as "the brain’s recording of past events", "reconstruction of recent past events" or "reconstruction of a more distant past" (Centre national de ressources textuelles et lexicales). In our contribution, we propose to decipher the scope of these two parameters in Annie Lulu’s novel La mer Noire dans les Grands Lacs where forgetting and memory seem to have definitively marked the protagonists: the mother wants to forget the past and wants to hide from her daughter the truth about her father returning to his country of origin; the daughter wants to restore her past, find her identity etc.

Keywords: memory, forgetfulness, past, identity, heartbreak.

Résumé : Mot polysémique, l’oubli est défini comme « perte du souvenir », comme « difficulté ou incapacité à faire ressurgir dans la conscience le souvenir de quelqu’un ou de quelque chose », mais aussi comme « manquement à ce que l’on est tenu de faire », « fait de ne pas vouloir prendre en compte quelqu’un ou quelque chose » ou bien comme « fait d’écarter de sa pensée un objet de préoccupation ou de ressentiment » (Centre national de ressources textuelles et lexicales). La mémoire, quant à elle, est définie comme la totalité « des souvenirs, proches ou lointains, […] enregistrés, conservés et restitués » dans le champ mental de l’individu ; dans la psychologie, elle est envisagée en tant qu’« enregistrement par le cerveau des faits passés », « reconstitution des faits d’un passé récent » ou « reconstitution d’un plus lointain passé » (Centre national de ressources textuelles et lexicales). Dans notre contribution, nous nous proposons de décrypter la portée de ces deux paramètres dans le roman La Mer Noire dans les Grands Lacs d’Annie Lulu où l’oubli et la mémoire semblent avoir marqué définitivement les protagonistes : la mère veut oublier le passé et cacher à sa fille la vérité sur son père rentré dans le pays des origines ; la fille veut restituer son passé, retrouver son identité, etc.

Mots-clés : mémoire, oubli, passé, identité, déchirement.